Villages de Drôme Provençale - Drôme


C'est le pays par excellence des cinq sens ; l'accent est déjà celui de Mistral et de Pagnol. Olives, lavande, raisins (côtes du Rhône et coteaux du Tricastin), truffes, nougats, abricots, font de cette terre une gourmandise à laquelle il est bien difficile de résister.

Quant aux villages pittoresques de ce pays, ils ont l'accent de la Provence, situés au sud du département.

Sites à découvrir :
http://www.la-drome-provencale.com
http://www.dromeprovencale.fr
http://www.drome-provence.com

En savoir plus sur ce village

Montbrun les Bains (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : cerné par les montagnes, le village qui a toujours attiré la convoitise de l'homme, de la préhistoire au moyen âge en passant par l'époque romaine, domine une jolie petite plaine semée de lavande. Il est classé parmi les plus beaux villages de France. Pour la visite, il faut rejoindre la place de l'Horloge, en terrasses, avec sa tour surmontée d'un campanile. C'était un ouvrage défensif, l'une des quatre portes de l'ancien bourg.
http://www.montbrunlesbainsofficedutourisme.fr
Le Poët Laval (Photo Emile Taillefer) : au milieu des lavandes et des blés, l'ancienne commanderie de l'ordre de Malte est un village en forme de pyramide coiffé d'un château et d'une chapelle romane. Le village aujourd'hui labellisé au chapitre des plus beaux villages de France fut édifié pour l'essentiel il y a plus de 800 ans par les hospitaliers et fortifié pour servir d'étape et de refuge aux pèlerins qui partaient pour la Terre Sainte.
http://www.lepoetlaval.org

En savoir plus sur ce village

Grignan (Photo Emile Taillefer) : c'est un charmant village à proximité de l'enclave des papes. Il est adossé sur les flancs d'un large piton rocheux couronné par l'imposant château des Adhemar de Monteil. Le vieux village médiéval est un dédale de ruelles pittoresques et sinueuses, de places accueillantes et ombragées où il est agréable de s'arrêter et s'asseoir à la terrasse d'un café.
http://www.ville-grignan.fr
St Restitut (Photo Emile Taillefer) : c'est un village au coeur même du Tricastin au creux d'une colline calcaire, couverte de chênes verts, de thym et de lavande sauvage. Il est fortifié avec, au centre, l'église et son ancienne tour carrée. Probablement anciennement romain, le village devint avant la révolution une terre épiscopale. Il faut notamment admirer la belle chapelle octogonale du St Sépulcre construite au XVIe siècle.
http://www.saintrestitut-mairie.fr

En savoir plus sur ce village

La Garde Adhémar (Photo Emile Taillefer) : perché sur une colline qui surplombe le canal de Donzère Mondragon et la plaine de Pierrelatte, cette ancienne place forte médiévale se situe sur la rive gauche du Rhône. Le village classé aujourd'hui parmi les plus beaux villages de France a conservé le charme pittoresque de ses ruelles tortueuses, traversées d'arcades, bordées de vieilles maisons et de passages voûtés que viennent animer galeries d'art et boutiques d'artisanat.
http://www.la-garde-adhemar.com
Le Poët Sigillat (Photo Pays de Nyons) : ancien castrum fortifié et village perché des Baronnies, cette bourgade jadis était entourée de remparts qui sont bien visibles encore aujourd'hui. Plusieurs seigneurs en ont été les possesseurs. Certains noms de lieux témoignent encore de ce passé médiéval. La commune en site protégé est situé en zone de montagnes sèches et est très étendue car elle part de la rivière Ennuyé au fond de la vallée pour aller de l'autre côté des crêtes presque jusqu'aux gorges de l'Aygues.

Suze la Rousse (Photo Emile Taillefer) : le village tire son nom du celtique "Uz"  désignant un lieu élevé et "La Rousse" fait allusion pour certains à la coloration roussâtre de la pierre du château. Le village est dominé par un imposant château féodal qui abrite l'université du vin mondialement reconnue. Il est bon aussi de se promener dans le vieux village pour découvrir ses calades et ruelles étroites.
http://www.ot-suze-la-rousse.fr
Chateauneuf de Mazenc (Photo Emile Taillefer) : perché sur son éperon et protégé par une grosse muraille, ce village apparaît comme un paradis préservé avec ses belles maisons en pierre de taille grise parfaitement restaurées surmontées d’une grosse église romane à clocher carré. Pour les visiteurs, c'est un plaisir d’emprunter un chemin pavé ou un escalier en pierres inégales, pour admirer la petite église St Pierre aux murs imposants, ou encore la chapelle du  mont Carmel et son fragile beffroi qui résiste au mistral depuis plus de cinq siècles. Le village féodal conserve des ruines mises en valeur et en cours de restauration, ce qui fait du village un site plein d'authenticité.

La Charce (Photo André et Danielle Duquesne) : le lieu est un castrum cité en 1231. Le vieux village est très pittoresque, il possédait jadis un château à quatre tours d'angle achevé à la fin du XVIe siècle. Du château, il ne reste aujourd'hui que le logis flanqué de deux tours circulaires ainsi que des fenêtres à meneaux. Le site du village est pittoresque, posé sur une butte rocheuse. Il faut parcourir à pied les petites ruelles du village pour admirer les plaques des noms de maisons, la mairie et le château tout en haut du village, ainsi que le point de vue du terre plein du château sur les montagnes environnantes.
Venterol (Photo Emile Taillefer) : dominant la vallée de l'Eygues, ce village à l'accent provençal est un village ancien pittoresque aux habitations homogènes ocrées, entourées de vergers. L'église est de style roman avec un clocher du XVIe siècle et un campanile du XVIIe siècle.
http://venterol.net

Mollans s/Ouvèze : c’est un village que l’on a tendance à traverser trop vite et dont on ne conserve habituellement que la vision fugitive d’un gros donjon perché sur un rocher ou celle d’un pont flanqué d’une fontaine à un bout et d’un beffroi à l’autre. Pourtant Mollans mérite un arrêt, une visite attentive, en s’attardant dans la partie haute, incroyable dédale fleuri où d'étroites ruelles se faufilent entre des jardinets perchés.
http://www.mollanssurouveze.com

Puygiron : de par sa position de village perché, Puygiron offre une vue de toute  beauté sur la vallée du Rhône et sur les pré Alpes. Balcon de la Drôme Provençale, le village s'ouvre au nord et au sud sur les villages anciens. Sur son territoire, le bourg a de très beaux monuments historiques comme la chapelle St Bonnet du XIIe siècle, ainsi qu'un château au centre du village.
http://www.puygiron.com

Pommerol (Photo Emile Taillefer) : c'est un village abandonné situé à l'extrême est de la région, reconstruit par un chirurgien converti à la pierre. Le site est admirable au milieu des montagnes et des paysages verdoyants. Il faut admirer notamment l'église du XIXe siècle ainsi que le site des gorges.
Aubres : l'origine du nom vient du mot latin "arbor" ou "arbre", d'ailleurs en langue provençale, le mot "arbre" se prononce exactement comme le nom du village "aoubré". Il est difficile de situer l'époque précise du début de l'existence de ce village, certainement avant l'époque romaine, ceux-ci ayant laissé lors de leur passage ou occupation, des vestiges très caractéristiques : constructions, poteries, mais qui ont presque disparus depuis. Le vieux village situé sur un promontoire (vieux village actuel) date des époques du moyen âge et de la féodalité. Abandonné par une grande partie de ses habitants dans les années qui ont précédé la première guerre mondiale, il est maintenant en partie restauré.

Taulignan (Photo Michel Arnaud) : c'est une cité médiévale dont le bourg fortifié est entouré d'une enceinte circulaire de 700 mètres de développement qui constitue les murs extérieurs  d'habitations privées. Les remparts qui datent du XIVe siècle sont toujours présents  aujourd'hui avec leur onze tours sur les quatorze qui existaient à l'origine. A voir également dans ce village l'église St Vincent, les différentes chapelles St Marcel et St Pierre ainsi que le musée d'Art Sacré.
http://www.mairie-taulignan.fr
La Laupie : perché sur une hauteur stratégique au milieu de la plaine, le vieux village a été progressivement abandonné au début du XXe siècle. Eparpillées au sol, les pierres et les détails d'architecture ont progressivement retrouvé leur place dans les façades. Un grand souci d'authenticité a présidé à la restauration de ce village, lui donnant un caractère particulièrement homogène. Le château, héritier d'un premier édifice construit vers l'an 1000 et maintes fois remanié au cours des siècles, est de nouveau couronné du jardin suspendu qui fait son originalité.
http://www.lalaupie.com

St May (Photo Michel Arnaud) : dans ce pittoresque village perché, il faut admirer le rocher du cimetière qui constitué l'ancien donjon du château fort. Il faut également visiter les restes de l'abbaye de Bodon sur le plateau de St Laurent et admirer le panorama depuis le rocher du caire.
Rochegude (Photo Emile Taillefer) : c'est au coeur de la vallée du Rhône que se situe ce village. Ses maisons qui tournent le dos au mistral, se pressent autour du château dont les parties les plus anciennes remontent aux environs de 1250. Au pied de l'église paroissiale, on découvre le beffroi de la première maison commune et les parties des vieux remparts. Au coeur du village près de la mairie, coule pour le plaisir de tous une magnifique fontaine au bassin hexagonal.
http://www.mairie-rochegude.fr

Ste Jalle (Photo JP. Pillet-Bernard) : le château élevé au dessus de la vallée fertile de l'Ennuye par les seigneurs de Montauban au XIIIe siècle, a aujourd'hui disparu. Dans le village en parti abandonné avec ses poternes et ses passages voûtés, le tympan de l'église montre un oiseau de paradis se rafraîchissant dans un calice, image d'éternité face à une nature généreuse peuplée d'oliviers et parfumée aux herbes de provence.
http://www.sainte-jalle.fr
Ste Euphémie s/Ouvèze (Photo Richard Louvain) : c'est un village du XIVe siècle situé sur les rives de l'Ouvèze, construit en carré, seul village du canton ayant encore un temple protestant. Cette cité aurait été fondé par les Templiers et la légende raconte qu'Hannibal y serait passé. Ce village avait été cédé aux Grimaldi de Monaco par Louis XIII en dédommagement de la perte du royaume de Naples. Sans la révolution, la cité devrait être terre monégasque.

Rousset les Vignes (Photo Emile Taillefer) : il s'agit d'un magnifique village dominant la vallée du Rhône et offrant une vue superbe sur le Mont Ventoux. Ancien prieuré clunisien, le village abrite des maisons médiévales et cache un dédale de ruelles pittoresques menant au château féodal, au prieuré offrant une belle façade Renaissance et à l’église d’origine romane. L'ensemble du village est classé monument historique.
Mirabel aux Baronnies (Photo Emile Taillefer) : il s'agit d'un bourg posé sur une butte ronde, entouré de vieilles maisons. Réputé pour la douceur de son climat, la beauté de ses paysages, le village ne manque pas d'intérêts touristiques : à découvrir les ruines du château, les fortifications et la tour de guet du XIIe siècle, la chapelle du calvaire, la chapelle Notre Dame de Beaulieu, une jolie fontaine et des vestiges d'anciennes murailles d'enceinte.
http://www.mirabel-aux-baronnies.fr

Rochebrune : le village perché sur une hauteur est situé à cheval sur son arête herbeuse. Le long de ses ruelles pavées, ce village fleuri est parfaitement entretenu et restauré, où les vieilles pierres répondent aux vieilles tuiles romaines, en une parfaite harmonie : gamme pastel des volets bleus, verts ou bruns, jardinets bordés de murets de pierres sèches où poussent les plantes grasses dans des jarres. Au sommet du village qu'on obtient en parcourant un superbe chemin pavé en pente douce, se tient l’église : de là, la vue est imprenable sur le paysage parsemé de vignes et de cerisiers.
http://www.rochebrune-drome.fr
La Baume de Transit (Photo Emile Taillefer) : situé aux confins du Dauphiné, il s'agit d'un village ancien installé sur une butte, au centre d'une plaine plantée de lavande, oliviers et vignobles, en contrebas des ruines du château du XIIe et XVe siècles qui dominent la ville et la plaine. Célèbre pour son marché annuel de la truffe, ses ruelles typiquement provençales en constituent un attrait indéniable. Son nom lui vient de sa situation de lieu de transit des marchandises destinées aux enclaves voisines. L'église Ste Croix est de style roman au plan quadrilobé avec quatre absides, nef, porche et clocher-mur. Elle daterait de l'époque de la première croisade. A noter également sa voûte en ogive datant du XIVe siècle.
http://www.la-baume-de-transit.com

Reilhanette : c'est un petit village paisible situé au pied du Mont Ventoux, bâti sur une colline près du confluent du Toulourenc et de l'Anary. Il est dominé par des ruines encore importante de son château fort datant du XIIe siècle. De son sommet, il offre une vue magnifique sur les collines de la plaine de Montbrun et les contreforts du Mont Ventoux. Le village préserve encore son église St Michel et St Hippolyte du XIIe siècle avec son clocher carré, sa nef à quatre travées et son porche roman.
Valaurie (Photo JP Pillet-Bernard) : ce village haut perché et très bien restauré est abrité des assauts du Mistral. S’il ne reste que des vestiges du château médiéval, les remparts subsistent avec les tours. L’église St Martin isolée du village, est un beau monument roman édifié du XIe au XIIe siècle. Elle comporte encore un rare clocher-porche. La promenade dans le bourg mènera le visiteur au lavoir, et à la Maison de la Tour.
http://www.mairie-valaurie.fr

Clansayes (Photo Emile Taillefer) : ce village étrange autrefois fortifié est perché sur un piton rocheux dans la région du Tricastin. Le village est bâti en amphithéâtre sur le versant méridional, sculpté par l'érosion et les vents. Dominés par l'imposante tour des Templiers haute de vingt mètres et surmontés d'une Vierge, l'église St Michel et le village se blottissent, agrippés au sol rocheux. Dans ce lieu magnifique, il ne faut pas manquer de découvrir encore les vestiges d'enceinte qui datent du XIVe siècle, le donjon avec mâchicoulis inscrit aux monuments historiques, le château Romanin du XIXe siècle. Sur un autre piton rocheux, se dresse la chapelle Notre Dame de Toronne qui rappelle la Commanderie des Templiers.
http://www.clansayes.fr