Villages du Pays de Rance - Ille et Vilaine


Cette région reprend l'espace vital millénaire du pays de Dinan, au nord du département. L'estuaire de la Rance, introduisant profondément dans les terres une atmosphère marine, constitue l'épine dorsale de ce vaste ensemble.

La côte est rocheuse aux abords de la Rance puis sableuse en se dirigeant vers la baie du Mont St Michel.

Site à découvrir :
http://www.pays-de-dol.com

En savoir plus sur ce village

St Suliac (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : sertie au centre d'un lacis de ruelles étroites, bordées de maisons de pêcheurs ou de murets de granit ceinturant des jardins, l'église de St Suliac domine de son imposant clocher un vieux cimetière avec lequel elle constitue un enclos paroissial rare en haute Bretagne. Le port de pêche et de plaisance sur la Rance est chaque année le théâtre de régates qui rappellent le riche passé maritime de ce village classé parmi les plus beaux villages de France.
http://www.saint-suliac.fr
Bécherel (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : c'est un village perché d'origine castrale, réputé dès la fin du moyen âge pour son fil de lin vendu dans toute l'Europe, qu'évoquent encore aujourd'hui ces belles maisons de granit, délaissées depuis deux siècles par les tisserands. Située à l'extrême ouest du département d'Ile et Vilaine, aujourd'hui le village classé parmi les petites cités de caractère de Bretagne est investie par les libraires bouquinistes qui ont envahi parfaitement l'ancienne cité lui imprimant une vocation nouvelle.
http://www.becherel.com

Combourg : cette cité labellisée au titre des petites cités de caractère de Bretagne est un véritable berceau du romantisme illustré notamment par son château dominant la ville au bord d'un lac. La force et le mystère de cette forteresse de granit, le ballet des hirondelles sur le lac, le charme des ruelles évoquent les plus belles pages des "Mémoires d'Outre Tombe".
http://www.combourg.org
St Pierre de Plesguen (Photo Danièle Plan) : autrefois, le village comptait une grande population de marins - marins au commerce, mais aussi et surtout terre-neuvas, et marins à la pêche fraîche. Il est à noter la présence d’un écusson en façade de la Mairie, représentant l’hommage de la Commune à ses marins (ancre de marine), à ses agriculteurs et à ses carriers (poinçon, marteau, boucharde). A voir dans cette bourgade l'église St Pierre des XVe-XVIe siècles avec sa tour du XVIe siècle, son portail ouest et ses pierres tombales. Le village en compte plus de château, celui fortifié du Rouvre fut incendié en 1592 par les Royaux. A noter qu'à l’époque des diligences, le village fut aussi un relais de poste important.
http://www.saintpierredeplesguen.fr

Mont Dol : entouré d'eau jusqu'au raz de marée du VIIIe siècle, ce petit mont domine toute cette région du marais. Du haut de ses soixante cinq mètres, la tour Notre Dame ainsi que le vieux moulin attire toujours les pèlerins tandis qu'en bas le village conserve un patrimoine architectural important. L'église quoique remaniée aux XIIIe et XIXe siècles date du XIIe siècle comme l'indiquent les fenêtres étroites de son clocher. Perché sur une éminence granitique, le village se compose de rues raides et tortueuses  bordées de solides maisons de pierre. Un site à visiter absolument.
http://www.mont-dol.fr
St Père Marc en Poulet : au centre se trouve l'église autour de laquelle le bourg s'est construit. On pense que quatre églises se sont succédées dans ce village : la première entre le VIe et le Xe siècle, la seconde du Xe à la fin du XIVe siècle, la troisième du début du XVe siècle au commencement du XXe siècle : celle-ci fût démolie et fit place à l'église actuelle qui fut reconstruite au même emplacement mais avec une orientation différente. A noter aussi l'existence du moulin à marée de Beauchet, aujourd'hui propriété privée. Quant au fort de St Père, il s'agit d'un fort bastionné équipé de fossés et chemins couverts sans ouvrages extérieurs. L'enceinte se compose de quatre bastions flanqués, séparée par des courtines dont la principale abrite vint six casemates de part et d'autres d'une porte centrale équipée d'un pont-levis raccordant le glacis.
http://www.ville-saint-pere.fr