Villages du Pays Angevin - Maine et Loire


Cette région oscille entre Loire et vignobles de l'Anjou. Elle bénéficie d'un climat exceptionnellement doux, d'où la légende de douceur angevine.

Organisée autour d'Angers, cette région s'étale jusqu'aux sources des rivières du Layon, du Lys et de l'Aubance que quelques villages pittoresques agrémentent.

Sites à découvrir :
http://www.layon.org
http://www.loire-layon.com
http://www.angersloiretourisme.com

Béhuard (Photo Mairie de Béhuard) : le cours majestueux de la Loire est ponctué de nombreuses îles. Sur ce rocher volcanique émergeant des flots le bâti est modeste, les petites rues sont étroites et les commerces absents. A cet endroit, pour remercier la Vierge de l'avoir sauvé de la noyade, Louis XI fit construire une église à deux nefs en équerre et charpente en carène de bateau renversé. Près d'elle se dresse un logis du XVe siècle dont le tuffeau est gracieusement décoré et orné d'une Vierge dans une niche. Le village appartient aux petites cités de caractère de Maine et Loire.
http://www.behuard.mairie49.fr
Savennières (Photo Gilles Raimbault) : célèbre pour ses vins, le village mérite également un détour pour son église St Pierre et St Romain. C’est la plus ancienne du département, puisque la première construction remonte au Xe siècle (on peut encore voir des murs en briques de cette époque). L’essentiel de la construction telle qu’on peut la voir aujourd’hui date du XIIe siècle : clocher, abside, portail en tuffeau. Le village fait parti des petites cités de caractère de Maine et Loire.
http://www.savennieres.fr

Louerre (Photo Jean-Paul Bonsergent) : c'est un petit village niché entre plaine et forêt, ce qui lui a valu d'ailleurs son nom de loria (orée du bois), qui possède un patrimoine naturel et architectural d'une grande richesse. Le village pittoresque est construit autour de l'église St Maurice du XIIIe siècle et d'un lavoir où la rivière de l'Aubance prend sa source. Avec ses veilles maisons abondamment fleuries, sa rivière, son ancien presbytère et les dépendances du château de la Felonnière, Louerre est un petit village champêtre, discret et tranquille. Depuis la Tour de Beauregard dominant la forêt, on peut apprécier un panorama qui s'étend par beau temps à plusieurs kilomètres à la ronde. Quelques hameaux troglodytiques entourent le bourg et cernent la plaine de Bataillé célèbre par la bataille qui eut lieu entre les troupes de César et celles de Dumnacus.
http://www.village-louerre.fr
Aubigné s/Layon (Photo André Boucq) : c'est un charmant village au passé omniprésent, avec ses maisons anciennes inspirées de l’époque médiévale, son église construite au XIe siècle contre le château fort. Appartenant aux petites cités de caractère de Maine et Loire, le village possède encore un château du XVe siècle avec un porche fortifié. Le prieuré du XVIe siècle ainsi que l'église du XIe siècle remaniée sont à découvrir.
http://www.aubignesurlayon.com

Denée (Photo Jean-Claude Guillaume) : perchés sur un éperon rocheux, l'église et le presbytère du XVIIe siècle du village dominent la vallée où coulent l'Aubance, le Louet et la Loire. Les rues du vieux bourg appartenant aux petites cités de caractère de Maine et Loire, sont bordées de maisons pittoresques. Il faut s'aventurer et flâner dans les rues du village, s'arrêter à l'église, à l'origine du Xe siècle, agrandie aux XVIe et XVIIe siècles, et s'y recueillir en admirant l'architecture de ses voûtes et ses décorations.
http://www.mairie-denee.fr
St Aubin de Luigné : c'est une place forte viticole et un joli coin d'origine gallo romaine. Le Layon coule aux pieds du bourg et l’on compte plusieurs belles demeures anciennes dans les environs. La mairie est installée dans l’ancien presbytère du XVIe siècle. Les ruines du château de la Haute Guerche, à flanc de coteau, valent le coup d'oeil pour son ancienne architecture des XIIIe et XVe siècles.
http://www.staubindeluigne.mairie49.fr

Passavant s/Layon : le nom de ce village tient son origine certainement au passavant ou passe-avant qui était un permis de circulation qui permettant de transporter d’un lieu à un autre des marchandises. L’église St Etienne date du début du XIIe siècle. Avant la construction de l’église actuelle, existait depuis le XIe siècle la chapelle du château qui fut par la suite transformée en cure paroissiale avant d’être rasée en 1626. La nef de l’église reconstruite en 1862, était presque totalement pavée de tombes portant des inscriptions. Certaines sont encore visibles dans la sacristie sous le clocher comme celle du comte de Caravas. C’est d’ailleurs de là que viendrait la légende selon laquelle Charles Perrault se serait inspiré de Passavant pour écrire le Chat Botté dans lequel il y a le marquis de Carabas. Le château d’origine du village a été bâti par Foulques Nerra au début du XIe siècle qui en confia la garde à son plus courageux soldat Sigebrand. Un autre château a été construit en 1210 sur l’emplacement de l’actuel château.