Villages des Pays de la Moselle - Moselle


Le nord du département est dominé par le Thionvillois et le Pays Messin. C'est une région dont la sidérurgie a fait sa réputation.

A l'est, le Pays de Bitche et le Warndt sont un trait d'union entre l'Alsace et la Lorraine. Ce pays au patois germanophone offre deux aspects contrastés : la partie occidentale est calcaire et cultivée, la partie orientale est moins agricole et parsemée de forêts et d'étangs.

Enfin le sud est la région du Saulnois et du Pays de Sarrebourg. Le Saulnois doit son origine à l'antique exploitation du sel gemme. Le Pays de Sarrebourg ouvert sur l'Alsace rassemble trois unités physiques contrastées : une région d'étangs, un paysage vallonné et la plaine de la Sarre.

En savoir plus sur ce village

Rodemack (Photo Herman Oosterlynck) : le village médiéval classé aujourd'hui parmi les plus beaux villages de France fut autrefois le domaine de l'abbaye de Fulda du IXe siècle puis domaine seigneurial au XIIe siècle. De ce glorieux passé, il reste une forteresse du XIVe siècle et des murs d'enceinte de 860 mètres de long. On peut pénétrer dans le village par la porte de Sierck, passer entre les deux tours rondes pour découvrir les ruelles pittoresques qui ont conservé en partie leur cachet ancien. Il faut ensuite visiter l'église St Nicolas, édifice néo baroque, construite au XVIIe siècle à l'emplacement d'une église romane. Place des Baillis, on peut admirer le "petit château" du XVIe siècle remanié plus tard, autrefois résidence des margraves de Bade. En flânant le long des rues, on découvrira l'ancien lavoir puis la forteresse, imposante avec ses tours, sa barbacane. Il faut voir la petite chapelle datant du XVIIe siècle et profiter du calme du jardin médiéval.
http://www.mairie-rodemack.fr
St Quirin (Photo Christian Girault sur http://www.pbase.com/frenchkriss) : sur les hauteurs, un site archéologique a permis de mettre au jour d'importants vestiges gallo-romains des Ie, IIe et IIIe siècles, témoins de l'ancienne culture des sommets. Dans le village classé parmi les plus beaux villages de France, le prieuré et l'église priorale aux deux clochers à trois bulbes superposés sont typiques du XVIIIe siècle, tout comme leur mobilier et leur statuaire baroques. Les orgues sont classées monument historique. La fontaine miraculeuse du village aurait le pouvoir de guérir les maladies de peau. St Quirin est d'ailleurs depuis de nombreux siècles, un lieu de pèlerinage et de culte à son saint patron guérisseur. A l'écart du bourg, la chapelle des Verriers possède des vitraux d'art populaire qui rappellent l'activité traditionnelle du lieu au XVe siècle.
http://saint.quirin.free.fr

En savoir plus sur ce village 

Fénétrange (Photo Anthony Koenig) : comme à l'étroit dans ses fortifications, le bourg offre l'image séduisant et paisible de son fier château en balcon sur la Sarre qui cascade au milieu des grands arbres. Construit à la renaissance puis transformé , il possède un bel escalier hélicoïdal dans l'une de ses tourelles. Passé la porte de France, les modestes maisons urbaines de la rue des Juifs se serrent les unes contre les autres, les fermes ouvrent leurs grandes portes charretières. Puis leur succède l'étonnant fouillis architectural de la place de l'ancienne collégiale St Rémi. Là se côtoient de fragiles demeures à colombages rappelant la proche Alsace bossue et de grandes bâtisses d'un luxe presque incongru.
Marsal : ce village au coeur du Saulnois connut une longue prospérité grâce à la production du sel, exploité ici depuis la préhistoire. En témoigne la fastueuse porte de France de l'enceinte fortifiée par Vauban, qui ouvre sur un horizon de prés souvent envahis par les eaux. Situé dans la vallée de la Seille, ce village tire son nom du latin marsallum qui signifie marais. C'est en effet sur un sol marécageux que fut bâti le village. Aujourd'hui, les remparts sont matérialisés par des fossés, des talus d'escarpe et de contrescarpe qui sont envahis par la végétation. Un tronçon de rempart miraculeusement indemne est tout de même ouvert au public.

 

Vaux (Photo et Texte Francis Lafontaine) : c’est dans une charte de 875 qu’il est fait mention pour la première fois de ce petit village. Consacré à la culture de la vigne il a été longtemps possession des abbayes messines. L’église fortifiée de style gothique date du XIVe siècle et conserve encore des meurtrières, le clocher ressemblant d’ailleurs plus à une tour ou un donjon. Une promenade dans ce village fera découvrir son pittoresque en admirant les cintres des portes qui en fermaient l’entrée, l’ancienne halle restaurée et le lavoir avec sa magnifique charpente.
Sierck les Bains (Photo Moselle Tourisme) : niché dans une boucle de la Moselle, le village égrène ses maisons à flanc de coteau, face aux pentes impressionnantes du Stromberg qu'escalade la vigne. Dans l'impossibilité de s'étendre en largeur, la ville s'est construite à la verticale. Le bourg a conservé son atmosphère médiévale avec ses vieilles maisons à façades percées de fenêtres à meneaux, ses porches renaissance, ses vieux ponts et ses étroites ruelles pavées. La tour des Sorcières, la tour de l'Horloge qui abrite aujourd'hui un musée et l'office de tourisme, ainsi que la porte Neuve sont tout ce qui subsiste de l'enceinte du XIIIe siècle, rappelant que le bourg fut autrefois une ville fortifiée.
http://www.otsierck.com

 

Hombourg Haut (Photo Claire Leber) : suspendu entre ciel et terre sur une crête rocheuse, le village domine la vallée de la Rosselle. Ses petites maisons sagement alignées semblent faire cortège à la collégiale St Etienne qui se dresse non loin du site où s'élevait le château détruit sur ordre de Richelieu. En jalonnant la rue Ste Catherine, au delà de l'église collégiale, le visiteur remarquera que s'éparpillent de curieuses statues, retaillées pour certaines vers 1900 par des artisans du cru au style fruste. Seules des fragments de remparts et la vieille porte, ancienne entrée fortifiée, rappellent le passé militaire de ce qui fut autrefois une ville. Devenu un village, Hombourg affiche désormais un visage paisible, accueillant et serein.
http://www.hombourg-haut.fr
Gorze (Photo Francis Lafontaine) : dans ce vallon ombragé et retiré du monde où Chrodegang, évêque de Metz, choisit de fonder une abbaye bénédictine au VIIIe siècle, se cachent en réalité deux bourgs. S'ouvrant sur la verdure des collines, le premier affiche un visage campagnard, avec son église juchée sur une éminence qu'encadrent des maisons anciennes coiffées de grosses tuiles. L'ancien palais abbatial de la fin du XVIIe siècle, dont la cour d'honneur est agrémentée d'un superbe escalier baroque, forme une sorte de trait d'union avec un autre Gorze, résolument urbain. Le long de la rue principale s'égrènent des demeures de hauteurs différentes, au dernier étage percé de petites ouvertures rectangulaires, à la manière typiquement lorraine.
http://bienvenueagorze.free.fr

 

Vic s/Seille (Photo Anthony Koenig) : berceau du peintre Georges de la Tour, la bourgade se situe à proximité de Château Salins. Peu épargnée par les guerres, son patrimoine demeure malgré tout très riche et la maison de la Monnaie en est l'exemple le plus brillant. Construite vers 1456, elle fut restaurée sur ordre des autorités allemandes. Il faut voir aussi les vieilles maisons à colombage du XVe siècle, la porte de l'ancien château des évêques de Metz, l'église St Marien des XVe - XVIe siècles avec ses sculptures et ses intéressantes boiseries de choeur. Ce village fait parti des petites cités de caractère de Lorraine.
http://www.vic-sur-seille.fr
Dabo (Photo Miguel Bravo) : le bourg est caractérisé par sa forme en croix, avec au centre, l'église St Blaise. Le village est dominé par un rocher haut de de 30 mètres. Soixante dix huit marches dont certaines sont taillées dans le roc, permettent d'accéder à la plate-forme longue de 80 mètres et large de 30. Un des panoramas les plus grandioses des Hautes Vosges Gréseuses s'offre au visiteur. L'église St Blaise est située au milieu du bourg à l'intersection des bras de la croix de St André qu'il forme. Le titulaire en est St Blaise depuis des siècles, alors que le pape St Léon IX est patron de la commune de Dabo et de ses paroisses.
http://www.ot-dabo.fr

 

Henridorff : c'est Henri II alors duc de Lorraine en 1614 qui est à l'origine de ce village : en cette époque agitée entre catholiques et protestants, le duc, soucieux de promouvoir la mise en valeur agricole de cette vallée de la Zorn, autorisa la fondation de ce village. Celui-ci a conservé sa disposition géométrique d'origine avec une rue principale bordée par des jardins puis d'anciennes fermes. Au centre du bourg, sur la petite place s'élève l'église paroissiale construite en grès des Vosges puis rebâtie à l'identique en 1883 après un incendie. Entouré de forêts et bordé par l'ancien canal de la Marne au Rhin, le village avec ses belles maisons lorraines dispose d'atouts touristiques indiscutables.
http://www.henridorff.com
Norroy le Veneur : au coeur du pays messin, ce village apparaît comme un îlot de verdure. Dans ce site baigné par un petit ruisseau, plusieurs sources issues des coteaux alimentent encore quelques fontaines-lavoirs. Non loin d'une placette à l'ombre des tilleuls, la fontaine de Godier ressemble à un petit temple néoclassique. Le bel enduit de chaux qui recouvre les murs met en valeur ses quatre colonnes taillées dans la pierre jaune de Jaumont : à découvrir aussi la fontaine de Domdémé construite en 1791 qui servait d'abreuvoir. L'église paroissiale a conservé une allure massive avec ses deux tours fortifiées : elle abrite une vierge en pierre datant du XVe siècle. Sur les plaques de rues et dans le hall de la mairie, figure le blason du village, décoré d'un noyer entouré de douze grappes de raisin, à l'époque les noyers et les vignes représentaient la richesse du village.
http://www.norroyleveneur.fr

 

Tarquimpol : il s'agit d'un village presqu'île sur l'étang de Lindre, ce qui, avec son caractère de village préservé en fait un des plus beaux villages de Lorraine. Ancienne cité romaine, autrefois localisée sur les grandes voies romaines, la commune est un des hauts-lieux du tourisme de nature en Moselle, située en plein coeur du Parc Naturel Régional de Lorraine, dans la région des grands étangs moselans. Préservée des vagues d'urbanisation récentes, le village s'enorgueillit d'un patrimoine architectural préservé, dont le plus bel exemple est le château d'Alteville datant des XVIe et XVIIIe siècles. A découvrir également la Maison du pays des Étangs qui présente les informations scientifiques et pratiques indispensables pour découvrir l’histoire du site et de la cité gallo-romaine disparue.