Villages du Pays de Vesoul - Haute Saône


Occupant la partie centrale du département, le pays appartient à la région sous vosgienne, zone de transition entre les Vosges et les plateaux. Des buttes et des tables de grès bigarrés ou de calcaires dominent ça et là de petites dépressions argileuses ou marneuses.

Le Pays Vélusien offre une image harmonieuse et paisible. Les méandres de la haute vallée de la Saône ont façonné un pays lui aussi distinct.

Site à découvrir :
http://www.ot-vesoul.fr

Fondremand : c'est un vieux village chargé d'histoire où règne une ambiance médiévale. Son église datant du XIIe siècle se trouve en haut du village. Le château possède un donjon datant du XIe siècle et qui se dresse dans un décor de pierre. Il conserve encore une partie de ses remparts. Au pied du château, jaillissent les sources de la rivière "la Romaine", imperturbables tandis que le bassin d’eau s’anime dès le printemps. Le village qui appartient aux petites cités comtoises de caractère possède encore de vieilles maisons du XVe et XVIe siècles avec des rues escarpées.
http://www.www.fondremand.com
Scey s/Saône : la rivière y est particulièrement jolie, d’autant que le village appartenant aux petites cités comtoises de caractère, possède un charme en accord avec le site. Une belle église dont les plus anciennes parties sont gothiques. A proximité, un des bras de la rivière offre une promenade sous les arbres bien plaisante. Les plaisanciers verront de plus à Scey une lumière et une nature particulièrement en forme et emprunteront, en curiosité, le canal souterrain de St Albin. A voir dans le bourg, quelques belles villas, dont l’une a été aménagée en musée du Costume de l’Antiquité à nos jours. Dans la rue principale, il faut remarquer la maison espagnole, belle et vieille bâtisse fleurie, avec sa tour pointue.

Faverney : visible de loin avec ses deux clochers, le village appartenant aux petites cités comtoises de caractère respire à l’ombre de son abbaye fondée au VIIIe siècle. Le miracle de la Ste Hostie se célèbre encore à la Pentecôte. Ici, le promeneur découvre une architecture plaisante et un cadre romantique au bord du canal et de la Lanterne. Il faut voir l’église abbatiale avec son porche gothique des XIIe aux XVIIIe siècle, l’abbaye privée, le pont des Bénédictins, l’hôtel des Moines, la maison dite des Ducs de Bourgogne, le calvaire.
http://www.ville-faverney.com
Chariez (Photo Georges Lecomte) : il s'agit d'un très vieux village à proximité de Vesoul, qui était autrefois entouré de trois enceintes. C'était aussi un village de vignerons dont le vin était réputé. De nos jours, le village est classé monument historique et l'on peut voir beaucoup de vieilles maisons du moyen âge.

Filain : ce village dispose d'un magnifique château qui surgit au beau milieu d'un écrin de verdure, à l'écart des grands axes. Fondé au XIVe siècle, il possède de très beaux jardins devenus célèbres pour une variété de roses baptisée du nom du château. Le site du village est tout aussi pittoresque installé aux sources de la Filaine.
Traves : c'est aussi un charmant village où l'on rencontre de nombreuses maisons qui rappellent la relative opulence de la localité au XVIe siècle, lorsqu'elle était encore le siège d'une importante seigneurie au service des comtes de Bourgogne. Mais c'est l'église qui est intéressante avec son plan en forme de croix grecque et surtout son mobilier d'une grande richesse.

Jussey : le village appartenant aux petites cités comtoises de caractère s'étend au pied de collines dominant une vaste plaine où serpentent la Saône et quelques uns de ses affluents. Bordées de belles maisons anciennes, ses rues abritent un grand nombre de fontaines et de lavoirs. Vétuste, l'église paroissiale dédiée à St Pierre a été entièrement reconstruite vers 1750 tandis que d'imposantes maisons paysannes constituées d'une étable, d'un grenier et d'un logis coiffés d'un seul et vaste toit, apparaissent dans le village. L'ancienne halle aux grains fut bâtie en 1868. Cet édifice de style néoclassique comporte un avant corps de trois travées surmonté d'un fronton.
Jonvelle : situé à l'extrémité septentrionale de la Franche Comté, au contact de la Lorraine et de la Champagne, le village se blottit au creux d'un méandre de la Saône. Tout petit, ce village a conservé quelques vestiges témoignant de sa prospérité au moyen âge mais aussi des guerres successives qui se sont déroulées. Du château de ses seigneurs, seules subsistent malgré tout les ruines d'un donjon, une ferme et un vieux moulin. Quant à ses remparts, leur étendue et leur solidité ne sont plus attestés que par des vestiges épars, ici une ancienne porte de ville, là quelques mètres d'une épaisse muraille crénelée. Son faubourg n'est plus qu'un hameau privé de son église paroissiale transformée en habitation. Cependant, on peut encore y admirer de belles demeures dont certaines ont été restaurées à merveille par des particuliers.
http://jonvelle.free.fr

Grattery : c'est un village pittoresque logé dans une cuvette, entouré de vallons et de bois. La Scyotte le traverse en se jetant ensuite dans la Saône à Vauchoux. L’église du XVIIIe siècle abrite des vierges du XVIIe et XVIIIe siècle, dont une vierge à l’enfant en bois doré du XIIe siècle. À côté de l’église, se trouve la fontaine lavoir en eau et bien fleurie, avec son abreuvoir extérieur et le parvis pavé. La mairie est rénovée et la place de la Liberté offre un espace public à vocation culturelle. A noter la présence de deux ponts voûtés en pierre sur la voie de chemin de fer.
Dampvalley lès Colombe : la bourgade ne compte pas dans son patrimoine d’imposants ou anciens monuments puisque le village a été détruit au XVIIe siècle dans sa quasi-totalité. Mais toutefois deux édifices se font particulièrement remarquer : l’église, reconstruite au XVIIIe siècle et la Madone, édifiée en 1856 en aplomb du village, en souvenir de l’épidémie du choléra qui épargna les habitants. Etant traversée par la Colombine, la commune offre à qui veut en profiter de merveilleux espaces de verdure au bord de l’eau.
http://www.dampvalley-les-colombe.fr

Montbozon : la bourgade est connue pour sa spécialité pâtissière locale, les fameux "biscuits de Montbozon", des petits gâteaux parfumés à la fleur d'oranger. Mais le lieu est aussi pittoresque car le village fait parti des petites cités comtoises de caractère : plusieurs maisons anciennes sont encore visibles dans le village, dont l'ancienne maison Rousselot inscrite aux monuments historiques. On peut également voir un château reconstruit à la fin du XVIIe siècle. A son pied se trouve une très belle fontaine du début du XIXe siècle, composée d'une source sous pavillon jaillissant et d'un cygne élégant. L'église de la Nativité de Notre Dame abrite un sanctuaire gothique du XVe siècle. L'église elle-même a été reconstruite en partie au XVIIIe siècle.